Les mots, les maux, némo !

Jouer avec les mots. Voici l’une de mes passions, qui je l’avoue, m’amuse beaucoup. On peut en effet jouer de plusieurs façons avec les mots pour arriver souvent à un même résultat : fait rire ou plus simplement sourire.

Les Mots, de la bouche à l’oreille en passant par les yeux…

Lorsque l’on maîtrise à peu près l’orthographe, on peut jouer avec les mots, leurs sens premiers ou seconds, mais l’on peut aussi faire dans l’homophonie. Derrière ce nom barbare qu’on a du créer à base de grec ou de latin (pas de restaurant hein, non non), on joue sur ce qu’entendent nos oreilles. L’exemple des « mots » ou « maux » est ainsi très parlant. A l’oreille on ne fait guère de différence entre les deux, mais du coup on peut jouer avec pour faire des phrases tordues qui ne peuvent être déchiffrées que par des gens cultivant ce Lard aussi.

…Jusqu’à la contrepèterie

Cet exercice demande généralement de savoir jouer des sonorités mais aussi d’avoir quelques mots de plus qu’un simple « Wesh » ou « Genre » glissé 40x par phrase dans son dictionnaire.

L’homophonie amène souvent avec elle un autre exercice compliqué qui demande beaucoup de culture, la contrepèterie. La contrepèterie consiste à inverser des lettres dans les mots présents d’une même phrase en conservant l’essentiel. Prenons un exemple célèbre :

Avoir le choix dans la date

Cette contrepèterie est une manière déguisée de dire qu’on est très occupée avec sa meilleure moitié, le choix devient alors le doigt et date devient chatte. L’orthographe est alors très proche du mot d’origine, mais surtout on garde la même sonorité à l’oreille…

Il en existe des tas de contrepèteries dont des toutes simples comme que l’on peut glisser dans une conversation de tous les jours :

essuie ça vite et bien

Je veux des nouilles encore

De bien belles frites

Des piles de boites

Et Ô grand jamais vous n’êtes vulgaires en posant une contrepèterie, par contre celui ou celle qui va le déchiffrer risque lui ou elle de l’être… à son corps défendant.

Le Spam et ses méfaits

Sur le précédent billet, je vous disais que je mettais un certains temps à combattre mon ennemi juré pour venir jusqu’ici. Et pourtant des raisons j’en ai régulièrement de venir ici. Très régulièrement même…

SPAM ME I’M FAMOUS (ou pas)

La raison qui me fait le plus souvent venir ici ce ne sont pas les félicitations pour avoir mis un article passionnant sur la dernière technologie du moment, pas plus que sur un cliché de travers (j’ai un réel talent pour cela). Non ce qui me fait venir sur ce blog ou du moins dans sa partie admin, c’est qu’un boulet ou un bot s’est amusé dans la partie commentaire de ce type pour vendre des services supers intéressants comme une solution pour allonger la perche des pêcheurs, vendre des vidéos de femmes aux mœurs très étranges et qui sont ma foi fort peu vêtues, ou toutes sortes d’objets du quotidien, qui je vous l’assure, ne risquent pas d’être très utiles dans votre vie.

Le Tony Micelli du Web

Et du coup, je dois faire le ménage. Je les déclare en SPAM avant de détruire leurs commentaires fort peu intéressants. Parfois c’est assez subtil tout de même, ils commencent par flatter mon égo en me mettant un mot gentil sur le contenu de qualité que j’apporte au Web avant de glisser des liens assez crades, sournois et fourbes.

J’attire votre attention sur cela pour que vous ne cliquiez JAMAIS sur ces put*** de lien. JAMAIS.

Dites vous que lorsque vous cliquez sur un tel lien, un bébé va être dévoré par un pitbull. En clair, cela va hurler et vous n’aurez qu’une envie, achever le bébé pour qu’il cesse de brailler et vous en coller plein les oreilles. Évitez d’aller caresser le chien tout de même pendant l’acte en disant « bon chien », ça risque de faire désordre.

… De temps à autre cela arrive aussi

Euh je profite du dernier paragraphe pour faire amende honorable, il m’arrive parfois de partir très loin quand une bêtise me passe par la tête et dès que j’imagine votre tête, j’en rajoute encore et encore. Mais promis c’est du 14e degré (at least). Même si là en l’occurrence…

Rappel des faits :

  • Je suis une feignasse
  • VOUS NE CLIQUEZ JAMAIS SUR UN LIEN SANS ALLUMER VOTRE CERVEAU MÊME ICI DANS LES COMMENTAIRES
  • J’ai quelques blagues à sortir tous les jours
  • Jour de fête j’ai posté 2x chose aujourd’hui… cela veut dire que l’on se revoit dans un an… ou deux.

Un jour viendra…

… ou je prendrai le temps de remplir de contenu ce blog. Mais le temps me manque et l’inspiration aussi. Parfois c’est aussi cette maladie chronique autrement dénommée la flemme qui me pousse à tout sauf à venir entretenir les propos par ici.

Je pourrais aussi vous parler de mes passions débordantes mais…

 

 

 

LA FLEMME, j’ai dit.

Mais comme je suis sympa. Je vous partage une photo.